compte rendu : 24H CRAPAUDS VTT du 08.06.2017 de Patrice

Cela faisait plusieurs mois que JP nous parlait des 24H CRAPAUDS.
Emballé par cette aventure, nous partons à la conquête de l’EST avec 2 équipes. biggrin
La première équipe ND2BR, JP en solo, la seconde ND2BR à 4 constituée dans l’ordre des relais,
de Jean-Charles alias CHARLY (un copain de mon frère, un warrior), Cédric (mon frérot), moi-même et OLIVIER.
Le RDV était donné vendredi à 14h à l’entrée de l’autoroute de la Vavrette.
Direction Rozerieulles à plus de 400kms de nos bases.

Le voyage se passe bien jusqu’au moment où on décide de faire une pause-café à 1h30 du but.
Il pleut des tombes d’eau evil , la chaussée est gorgée en quelques secondes.
Parapluie en main, on se dirige dans le distributeur pour un petit café. On a tous la même réflexion, ça promet si on a le même temps là-haut ill .
La petite collation avalée, nous repartons biggrin . Les sourires reviennent car plus nous roulons, plus le temps s’éclaircit cool .

Enfin arrivé sur le camp militaire des crapauds, le terrain est gras à cause d’une grosse averse en début d'après-midi.
Une fois l’emplacement trouvé, nous déballons tout notre équipement au sec.
On monte le 1er chapiteau sans difficulté. Pour le 2ème on enchaine les déconvenues. evil
Tout d’abord, la structure est toute tordue eek , le chapiteau a mal vécu la Jasseronnaise mad .
On renforce la structure avec du scotch razz , des fers à béton récupérés sur le parking et on l’attache à un gros câble en fer servant de clôture.
On commence à monter le toit, hic pas de toit eek …On fabrique un toit avec une bâche que l’on attache avec du scotch…et dire que LOLO avait un chapiteau neuve et robuste evil .
On monte les murs, et JP retrouve le toit dans le sac lost …trop tard, on ne démonte pas tout.

Une fois le camp de base monté, on fait le tour des installations et JP nous explique l’intendance.
On découvre le chapiteau ou les repas sont servis, les douches, les toilettes, les stands du salon, on regarde les VTT électriques, tiens un joli modèle avec jantes à bâtons en carbone type mobylette 103 SP des années 80, le prix…hum…14 990€ ill

C’est l’heure du diner, on s’installe à table sur notre campement, une petite bière en apéro biggrin .
On a des réserves pour 1 semaine…on sait jamais razz .

23h30, JP est déjà dans son camion, avec Olivier et Cédric, on est prêt à rentrer dans les tentes quand un grillon commence sa sérénade evil . Ah non, cela ne va pas le faire. Lampes en main, on traque la bestiole. On finit par la choper. Je l’emmène à 200m de la tente smile .
L’intrus enfin débarrassé, on se met au lit.
A peine 1 minute plus tard, CRI…CRI evil . Putain il n’était pas tout seul le grillon.
Ce salopard nous a pourris notre nuit avec Olivier mad . Cédric et JP ont bien dormi eux.
Dans la nuit j’entendais même Olivier tapé sur le sol pour le faire taire sad , mais en vain.

Au petit matin ce n’est pas la forme, les traits sont tirés, les yeux ont du mal à s’ouvrir,et puis j’ai mal à la gorge depuis la veille, c’est pas bon du tout sad .

L’heure du départ approche, avec Olivier on part en éclaireur à pied sur la piste, pas facile du tout le parcours lost .
JP nous précède, mais il revient assez vite car il a crevé evil , ça promet.

Après le déjeuner, on prend en photo nos 2 compères en habit de parade lol et on se rend au départ.
Ah ouais quand même c’est impressionnant un départ à 470 coureurs (1 par équipe) ill eek .
Ça joue beaucoup des coudes.
Charly boucle le 1er tour en moins de 58min avec 3 kms en plus du circuit initial, soit 15.5kms environ.
Le relais avec Cédric effectué, Charly nous donne ses impressions…difficile physiquement et très technique eek .
Cédric tourne en moins de 56 min pour 12.5kms et 420m de D+.

Je prends le 3ème relais, parti depuis à peine 300m, une descente et une montée dans la foulée. Un gars est arrêté dans la côte evil , avec l’élan j’ai failli le percuter de plein fouet eek .
Je l’évite de peu, mais je pers mon élan evil et je finis la montée en courant.
Les singles, les montées et les descentes, les pierres, les dévers et les racines se succèdent, l’enchainement est physiquement difficile, on a pas une minute de repos ill , c’est vraiment le pied rolleyes , du pilotage de ouf…Le parcours est très très technique.
Dans beaucoup de montée des coureurs marchent evil et me gênent. L’étroitesse des singles empêche quelque fois les dépassements.
Je boucle le tour en 1h environ. Ça va je gère en prévision des relais.
Olivier enchaine pour le relais.

Le début de mon 2ème relais démarre super bien smile , je suis moins sur la réserve que sur le 1er tour. J’envoie un peu plus dans les descentes, pas de difficulté dans les montées. Au bout du 6ème km, il commence à pleuvoir sad . La piste constituée essentiellement de terre glaise très collante, de racines et de dévers avec cailloux se transforme rapidement et devient dangereuse eek .
La pluie et la nuit m’oblige à ralentir, ça commence à beaucoup glisser. Les pneus se gorgent de cette boue collante sad , créant une double peau compacte. L’adhérence est précaire.
Je roule avec le phare et la frontale depuis le 3ème km car la nuit tombe et la forêt est très dense.
Je termine mon relais avec quelques glissades contrôlées.

Olivier enchaine sous des trombes d’eau ill . GALERE pour lui.
Malgré nos recommandations, il part seulement avec une petite frontale, sans phare à vélo mad . Il sait fait peur, il regrettera son choix plus tard eek .

Malgré le temps exécrable, le feu d’artifice est tiré, cool nous sommes au premier plan.

Charly et Cédric enchaine leur 3ème. Il pleut toujours des trombes d’eau depuis plusieurs heures evil , le vent est très fort. Le chapiteau est à la limite de s’envoler eek . Heureusement qu’il est bien attaché. Par contre les premières fuites apparaissent sad .

En discussion avec Olivier et JP qui s’est mis au sec, on décide de stopper jusqu’à l’aube car cela devient beaucoup trop dangereux et cela ressemble plus trop à du VTT car une partie du parcours se fait désormais à pied evil . La zone de relais se vide.
Il est 2h du matin et il reste environ 10 à 15 relayeurs.
On part dans la zone de relais pour prévenir Cédric. Il arrive enduit de boue de la tête au pied lost , il est tombé 4 fois sad , sans gravité heureusement.

Après avoir fait un brin de toilette, il nous rejoint sous le chapiteau pour déguster une bonne soupe bien chaude smile , et boire une bière…pas terrible mad .
Il est 4h, il pleut toujours beaucoup evil , le vent souffle fort.

De retour au camp de base, le chapiteau a pris du plomb dans l’aile lost . Après 1/2 heure de rafistolage, on se met enfin au lit sans définir d’heure pour se lever, on attend la fin de la pluie.

La nuit sera encore courte car les bâches du chapiteau claquent sous l’effet du vent faisant un bruit assourdissant evil .
Vers 6h, JP se lève pour avaler un bon déjeuner biggrin . De retour de son petit lunch, il croise quelques coureurs pleins de bouillasse lost . Il décide de temporiser un peu et il retourne se coucher à l’abri dans son camion smile .

Vers 7h30, les cloches retentissent lost , c’est ce blagueur de CHARLY qui est déjà au taquais eek , il cherche le badge pour repartir wink . Il enchainera 2 tours avant qu’Olivier prenne le relais. Pour ma part, je jette l’éponge, mon mal de gorge a évolué evil , je suis aphone et tout est descendu dans les bronches, du coup plus de souffle evil . Je suis dégouté car le terrain a commencé à sécher grâce au vent sad . De plus le parcours a été modifié afin d’éviter les descentes les plus périlleuses.

Les relais s’enchainent jusqu’à 15h. On profite des temps morts pour plier le matériel afin de partir au plus tôt.

Au final :
-La TEAM ND2BR à 4 fait 16 tours et termine 8ème SENIOR (malgré notre âge…) et 44ème au scratch wink sur 473 équipes.
-JP en solo (il fallait du courage) fait 8 tours et termine 21ème solo sur 124 wink et 269 au scratch sur 473.

Ce qu’il faut retenir de ces 24h crapauds. Une organisation de dingue, une bonne ambiance biggrin , un petit déjeuner très copieux smile , une soupe excellente et une bière des crapauds pas terrible.
Le parcours est vraiment top lol , composé de singles de dingue, de racines, de pierres, de dévers, de descentes très technique pour le pilotage, de montées techniques et casse pattes.
Ce parcours est exigent physiquement car sur les 12,5kms et 420m de D+, on n’a pas le temps de se reposer si on veut envoyer du gros ill .

Je pense que l’on reviendra l’an prochain pour faire mieux wink .
A noter que si l’on revient l’an prochain, on change de chapiteau…hein JP, on prend celui des ND2BR car on va venir en masse…Hein les copains. wink
Si mes collègues veulent mettre un peu mot biggrin
photos des 24h crapauds sur l'autoroute
on fait le tour du propriétaire
notre camp de base enfin monté
toujours le camp de base
photo de groupe lors de la visite
le déguisement de JP et CHARLY
Le départ en ligne des équipes
Le départ en ligne des équipes suite
Le départ en ligne des équipes fin
cédric à la fin de son relais de nuit
le chapiteau après la tempête
le chapiteau après la tempête suite
JP et OLIVIER sur le départ au petit matin
24h des crapauds 2017
24h des crapauds 2017
24h des crapauds 2017
24h des crapauds 2017
24h des crapauds 2017
24h des crapauds 2017
24h des crapauds 2017
Commentaires




Qui : Chacha
Date : 18.06.2017
Commentaire : Hé bien que rajouter de plus super résumé mais comme les copains pas trop motivé pour vous rejoindre je suis allergique à la boue à la poussière donc pas pour moi mais vous allez en trouver des barjots

Qui : Chacha
Date : 18.06.2017
Commentaire : Hé bien que rajouter de plus super résumé mais comme les copains pas trop motivé pour vous rejoindre je suis allergique à la boue à la poussière donc pas pour moi mais vous allez en trouver des barjots

Qui : fred
Date : 13.06.2017
Commentaire : Eh beh... dans VTT les 2 t c'est pour tout trempé? En tout cas vous n'êtes pas des poules mouillées

Qui : jp-
Date : 11.06.2017
Commentaire : Jolie cr qui résume très bien la course , en espérant que l'année prochaine on est une meilleur météo

Qui : charly
Date : 11.06.2017
Commentaire : Hello les gars merci de m'avoir fait partager ce grand moment de vtt mais surtout de fraternité bravo encore à vous et à bientôt amicalement charly 😉

Qui : GLU
Date : 10.06.2017
Commentaire : Quelle aventure, pour une première vous avez été bizutés , Quand je pense que mon boulot m'a empêché de vous accompagner l'année prochaine si vous cherchez quelqu'un je me joindrai à vous avec plaisir. Bravo pour votre courage et pour le résumé sur le forum.

Qui : Franck C
Date : 09.06.2017
Commentaire : Vous avez le sourire et la volonté jusqu'au bout alors milles bravo. Il fallait être vraiment courageux. Y'en a qui jetaient des seaux d'eau ? vous êtes tellement mouillés !!! Récupérer bien.

Qui : Tof Laurent
Date : 09.06.2017
Commentaire : Un grand bravo à vous tous... mais moi comme lolo...trop technique pour moi... je préfère suivre vos aventure comme ça..

Qui : karma
Date : 09.06.2017
Commentaire : Oh lala ! Vous devez avoir les doigts palmés après 24h de ce régime Chapeau bas les costauds Mais je préfère rester au chaud comme Lolo, moi pas crapaud et encore moins à vélo

Qui : karim
Date : 09.06.2017
Commentaire : Bravo les gars

Qui : séb
Date : 08.06.2017
Commentaire : whaaaa!!! quelle aventure! bravo à vous tous et bonne récup'

Qui : thierry.T
Date : 08.06.2017
Commentaire : Bravo à vous tous les fêlés du VTT... Il en fallait sûrement des tonnes de quantités de courage pour affronter tous ces éléments contre vous Chapeau bas à vous tous ... Sacrée volonté

Qui : Lolo
Date : 08.06.2017
Commentaire : Bravo les gars . Une sacré aventure qui ne me donne pas envie , bien trop technique pour moi